Accès direct au contenu

Étudier en Drôme-Ardèche Étudier en Drôme-Ardèche

Accueil > Actus


La recherche en archéologie orientale à Jalès (Berrias et Casteljau)

En Sud-Ardèche, un petit laboratoire installé dans les murs d’une Commanderie templière du XII ème Siècle consacre ses recherches aux environnements et aux sociétés de l’Orient ancien.

Atypique, le site fonctionne en synergie avec sa tutelle lyonnaise, le laboratoire Archéorient de la Maison de l’Orient et de la méditerranée.
jales1.jpg

C’est en 1985 que Jacques Cauvin fonde l’Institut de Préhistoire Orientale en installant son équipe, qui comptait une quinzaine de personnes, à la commanderie de Jalès à Berrias et Casteljau. Le Conseil Général de l’Ardèche, qui vient d’acquérir un grande partie de ce bâtiment d’intérêt patrimonial et cherche une activité à caractère culturel pour occuper les lieux, va louer ces locaux au CNRS et permettre à l’équipe d’y mener ses recherches.

Pendant une vingtaine d’années, l’équipe va s’imposer comme une des plus illustres sur le thème de la néolithisation au Proche-Orient, cette région du monde qui a vu naitre la première cette modification majeure des modes de vie. Ces résultats brillants, reconnus au plan international, sont dus à la mise en œuvre précoce, en archéologie, de la pluridisciplinarité d’une part et de l’expérimentation d’autre part. L’espace disponible permet également la création d’un dépôt archéologique pour stocker le matériel sortant des fouilles (à cette époque, le matériel archéologique était exporté de Syrie et d’ailleurs), les activités de l’équipe utilisant pleinement les atouts de ce laboratoire « à la campagne ». Commence alors à Jalès une tradition d’accueil des étudiants et des chercheurs, français et étrangers, pour réaliser des expérimentations et pour consulter la documentation qui y est entreposée : bibliothèque spécialisée, réserve archéologique et collections de référence zoologique et botanique. Au fil du temps, les relations scientifiques avec la Maison de l’Orient seront plus proches et l’équipe sera rattachée à Archéorient au début des années 1990.

Depuis, la plupart des personnes qui composaient l’équipe ne sont plus en activité. L’Antenne n’accueille plus une équipe de recherche à proprement parler comme à l’époque de Jacques Cauvin - elle abrite aujourd’hui quatre permanents et deux émérites - mais elle a conservé ses fonctions d’accueil grâce à un petit hébergement aménagé dans la Commanderie. Elle fonctionne en complémentarité du site lyonnais et constitue une véritable chance pour les chercheurs d’Archéorient et ses collaborateurs. Les thèmes de recherche n’ont pas changé, même s’ils embrassent une tranche chronologique plus large incluant l’âge des métaux et une aire géographique également plus large, allant du Sud-Caucase à la péninsule Arabique.

Archéorient, sous la double tutelle du CNRS et de l’Université Lumière Lyon2, compte une quarantaine de chercheurs statutaires auxquels il faut ajouter une trentaine de doctorants et une quinzaine de chercheurs associés. La composition du laboratoire est originale par la diversité des disciplines qui y sont représentées : l’archéologie bien sûr, mais aussi l’histoire, la géographie, l’épigraphie, l’anthropologie biologique, l’archéo-botanique, l’archéo-zoologie, la cartographie moderne (SIG) et la géo-physique.

La commanderie est utilisée comme lieu d’accueil pour des séjours, des réunions de travail et des stages. En plus de la documentation qui y est entreposée, les savoir-faire méthodologiques variés du laboratoire trouvent à Jalès un lieu particulièrement adapté à leur mise en œuvre, en particuliers pour ceux qui s’exercent en extérieur. L’expérimentation reste vivace et l’organisation de stages à destination des étudiants des Universités ou de la formation professionnelle s’est affirmée ces dernières années et est appelée à se développer.
 

Olivier Barge
Archéorient
Commanderie de Jalès
07460 BERRIAS et CASTELJAU
04 75 89 80 27
http://sciencesenmarche.org/fr/

 


Mise à jour le 9 septembre 2015

Membres
Associés renforcés
Associés simples
  • Youtube
  • Facebook